French (Fr)English (United Kingdom)

Biographie

1937 11 Août. Naissance de Jacques Georges Cordier à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine)
1937-1944 La tradition familiale veut qu'à quatre ans, en 1941, il recoive en présent une "boîte de couleurs".
Bientôt il affirmera son intention d'être artiste.
1945-1951 L'élève est brillant en dessin mais les autres matières le laissent indifférent.
Heureusement forte influence de son oncle Georges (professeur de lycée) sur son éducation.
1951-1956 La vocation de l'adolescent pour la peinture s'avère bien ancrée. Il suit d'abord divers cours du soir
puis une "prépa" spécialisée dans le cadre de sa scolarité secondaire. Cordier sera "invité permanent",
quasi membre de la famille de Heekeren, et aura accès à un vaste atelier.
1956-1959 Cordier "explose". 1958 : participation au Salon des grands et des jeunes d'aujourd'hui et au Salon de
la Nationale. Au Liberty's, Cordier vend son premier tableau.
1960 Son sursis étant tombé, Cordier part au service militaire.
1962 Cordier voyage à Venise et au Canada. Nombreux dessins et peintures sur les environs de Sancerre.
1963 Les 2 premières expositions personnelles, l'une à la Palette Bleue, rue de Seine, l'autre à la Galerie
de l'Hôtel de Paris, à Monte-Carlo. Cordier expose aussi, pour la première fois, aux Indépendants.
1964 Exposition à la galerie Eggleston, Madison Avenue, New York. Salon de la jeune peinture, Paris.
1965 Médaille de Bronze du Musée d'Art Moderne de la ville de Paris pour sa participation au Salon
de l'art libre.
1966 Expositions à la galerie Georges Barry, sur le port de Saint-Tropez. Participation à la Biennale de
Trouville, et prix du "Journal de l'Amateur d'Art". Mariage à Saint-Tropez, le 26 Mars, avec Simone
Armando-Bardier, fille de la propriétaire de la Ponche.
1967 Salon de Juvisy. Voyage au Maroc. Nouvelle exposition Tropézienne chez Georges Barry.
1968 Médaille du Salon de Juvisy. Biennales de Trouville et de Cherbourg. Voyages au Maroc et Sardaigne.
Jacques et Simone Cordier ouvrent leur galerie personnelle, rue des remparts, à deux pas de l'Hôtel de
la Ponche.
1969 Salon de la Nationale, à Paris. Prix du Salon d'Asnières.
1970 Exposition personnelle à la galerie Goult de Chicago, à la galerie de l'Ecole de Paris.
1971 Exposition personnelle à la galerie Pinacoteca, à Rome. Salon du dessin et de la peinture à l'eau, à Paris.
1972 Exposition personnelle à Milan, galerie Seno. Croisière d'Athènes à Beyrouth. Voyage à Palmyre.
1973 Participation à l'exposition Saint-Tropez et les peintres d'aujourd'hui au Palais de l'Europe de Menton.
Exposition personnelle à Strasbourg, à Metz.
1974 Exposition personnelle à la galerie Tallien à Saint-Tropez. Début de la série des Menines.
1975 Voyage aux Antilles, puis à Londres, puis à Bâle. Le 12 décembre à Lyon, Jacques Cordier trouve la
mort au volant de sa voiture, son épouse SImone étant elle même gravement blessée.